Un auteur sans lecteurs… C’est comme un lecteur sans livres !

LIVRESVous avez peut-être déjà lu un livre d’un auteur peu ou pas connu, et vous vous êtes dit :

« j’ai adoré ce livre, comment se fait-il que personne ne parle de ce bouquin génial ? »

La première réponse possible est que vous êtes très peu à l’avoir trouvé génial, que l’auteur a réussi, par chance ou par piston, à trouver un éditeur pour son livre qui est objectivement loin d’être génial, et que personne n’a parlé de lui parce qu’il ne le méritait pas…

Honnêtement, la seconde possibilité est de loin la plus probable :

L’auteur a galéré pour trouver un éditeur, parce que les « grands » éditeurs sont extrêmement sélectifs et écartent la très grande majorité des manuscrits, non parce qu’ils ne sont pas dignes d’intérêt, mais parce qu’ils ne sont pas, selon leurs critères, suffisamment « bankable ».

Il s’est donc dirigé vers des éditeurs de moindre envergure, plus enthousiastes, mais qui disposent de beaucoup moins de moyens pour assurer la publicité et la diffusion de l’ouvrage.

En dernier lieu, il a pu, si malgré tous les refus qu’on lui a opposés il était convaincu du potentiel de son livre, s’auto-éditer. Dans ce cas, la diffusion et la publicité sont proches de zéro.

Pour répondre à la question plus haut, ce livre que vous avez trouvé génial, on n’en a pas parlé parce que le « grand public » n’a tout simplement pas eu connaissance de son existence. D’ailleurs, rappelez-vous… vous ne l’avez pas acheté sur un coup de cœur en librairie : on vous l’avait prêté ou offert, ou conseillé et vous avez dû le commander sur internet parce que votre libraire ne l’avait pas. Vous l’avez peut-être aussi acheté directement à l’auteur, sur un salon.

Il faut savoir qu’il existe une multitude d’ouvrages, tous styles confondus, qui méritent l’intérêt mais qui souffrent malheureusement d’une bien trop faible médiatisation.

Et malheureusement, encore, beaucoup de lecteurs qui veulent juste s’évader dans une lecture plaisante, vont acheter sans ciller le dernier Musso ou le dernier Lévy parce que « tout le monde en parle » et que « ça doit forcément être bien »… Mais n’oseront pas prendre le risque d’acheter un ouvrage dont ils n’ont encore entendu ou lu aucune critique.

D’ailleurs, franchement, vous-mêmes, lirez-vous en priorité un livre dont vous n’avez jamais entendu parler, si tant est qu’il soit arrivé jusqu’à vous, ou plutôt celui qui vous a été chaudement recommandé par douze personnes ?

Pourtant, si vous l’avez trouvé tellement génial, ce bouquin, ou même si vous avez juste passé un bon moment et que vous estimez qu’il mérite d’être lu…

Vous pouvez faire quelque-chose !

Vous pouvez faire des petites choses simples, qui ne vous coûteront rien, vous prendront très peu de temps, et seront très précieuses pour l’auteur.

  • Parlez-en à votre libraire, et à votre passage suivant, étonnez-vous : « comment ? Vous ne l’avez toujours pas en rayon ? ». Au moins, il aura déjà entendu le titre et le nom de l’auteur, faute de mieux.
  • Parlez-en à vos amis, collègues, conseillez-le. Offrez-le !
  • Notez-le et commentez-le sur les librairies en ligne (Fnac.com, Amazon, etc.). C’est très important, plus un livre est commenté et noté, plus il monte dans le classement, et plus il sera visible. Cela parait évident, mais les livres qui se vendent le mieux sont ceux qui se voient le mieux… Et ceux qui se voient le mieux sont ceux qui se vendent le mieux et dont on parle le plus. Et peu importe d’ailleurs si les commentaires sont positifs ou négatifs : un livre avec 5 commentaires dont 100% de notes maximales se verra toujours moins qu’un livre avec 200 commentaires, dont seulement 20% de notes maximales…
  • Si l’auteur dispose d’un site, d’un blog ou d’une page Facebook : aimez, partagez et commentez ses publications. Vous l’aiderez ainsi à être plus visible…

Les « petits » auteurs vous seront toujours extrêmement reconnaissants pour ces gestes simples…

Parce qu’un auteur sans lecteurs… C’est comme un lecteur sans livres !

______________________________________________________________

Ps : L’ours de Dalécarlie et Tête d’ampoule ! sont des romans d’un “petit auteur” parmi tant d’autres, les miens, mais allez jeter un œil… Ceux qui les ont lu les ont beaucoup aimé !!

Vous pouvez les découvrir ici :

www.lauremalaprade.fr

Couv. Saga 400ko Couverture provisoire Amazon

 

 

 

 

 

 

Allez, avouez… Aviez-vous déjà entendu parler de ces livres ?

 

This entry was posted in Inclassable. Bookmark the permalink.

7 Responses to Un auteur sans lecteurs… C’est comme un lecteur sans livres !

  1. Excellent article ! En tant qu’auteur d’un petit livre qui grimpe doucement, j’adore ce billet 😉 merci de l’avoir rédigé et vive les petits auteurs !

  2. Pingback: Est-il possible de choisir et défendre les livres qu’on aime ? | J'écris pas loin

  3. Chris Simon says:

    Merci pour cet article, Laure, que j’ai découvert aujourd’hui grâce à une internaute qui l’a partagé sur FB. Par la même occasion, je découvre ton blog. Ce billet m’a tellement plu que j’ai eu envie de rebondir dessus sur mon blog : http://chrisimon.com/est-il-possible-de-choisir-et-defendre-les-livres-quon-aime/ Bonne continuation.

  4. Laure says:

    Merci beaucoup Alexandra Chômette et Chris, pour vos commentaires, et pour avoir contribué à rendre cet article visible !
    Si les lecteurs, et Dieu sait s’ils sont nombreux, ont quelques bon réflexes, nous y gagnerons tous, nous petits auteurs, et eux aussi car il faut bien le dire, c’est nous, les auteurs inconnus ou moins connus qui faisons la diversité de l’offre littéraire… Un rayon de librairie avec uniquement des auteurs têtes d’affiche, ça tient dans un placard à balais !!

  5. tibibou says:

    Excellent article très bien tourné.
    Il existe aussi les forums, mais ceux-ci bannissent les auteurs qui viennent introduire leurs ouvrage (même sans auto-promotion).
    Il reste encore du chemin et votre billet va dans le bon sens…

  6. Mais oui, merci d’en parler, de parler de nous les auteurs inconnus, publiés par de petits éditeurs qui ne peuvent s’offrir la grande distribution et le tapage médiatique. Merci car parmi nous se trouvent des pépites, et que seuls les fouineurs du livre méconnu nous dénichent et en effet… peuvent nous déblayer quelque peu le chemin à coups de machettes….

  7. Bonjour,

    Enfin quelqu’un qui ne se berce pas d’illusions. Merci, Laure, pour cette intelligente démonstration.

Leave a Reply

Your email address will not be published.