MacDo : “Frites, Coca ?”

 

Avez vous déjà eu des envies de meurtre, quand vient votre tour de commander, que vous avez mentalement classé votre commande de façon à ne rien oublier et de faire au plus vite,  et que l’employé vous interrompt brutalement, vous faisant systématiquement perdre le fil de votre tirade avec son affreux “Frites, Coca ?”

Pour ma part, c’est “Potatoes, Fanta”, et comme je ne sais plus où j’en suis, eh bien je recommence depuis le début.

Et toc.

Blague à part… Ca m’a tellement agacée que la dernière fois j’ai carrément posé la question à la jeune femme qui prenait ma commande. Et oui, effectivement, on leur demande de proposer systématiquement « frites, coca » parce que c’est le choix le plus courant, qu’ils sont au rendement, et que le dialogue suivant :

       Frites, coca ?
       Oui.

Fait gagner quelques précieuses secondes sur celui-ci :

       Souhaitez-vous une boisson et/ou un accompagnement ?
       Je prendrai des frites et un coca, s’il-vous-plaît.

Et ces quelques secondes, multipliées par je ne sais combien de dizaines de clients par jour, c’est de l’argent.

Mais quand même, moi, ça me gonfle. Et comme je n’aime pas qu’on me gonfle, je me venge. Et je fais ma chieuse (Ca je sais faire, j’ai vachement d’entraînement !).

Je fais ma commande très lentement. Et dès qu’elle m’interrompt, je m’excuse trèèèèès poliment, « pardon, je suis désolée, mais j’ai perdu le fil, j’avais préparé mentalement ma commande, je ne sais plus où j’en suis… Je vais recommencer du début pour être sûre de n’avoir rien oublié ».

Et si elle m’interrompt encore, je recommence, jusqu’à ce qu’elle ferme sa gu… !!!!

Non, mais !

This entry was posted in Ca me fait rire, Je philosophe and tagged , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published.